0

Catégorie : news

3 questions à Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad

Marc Lolivier est le Délégué Général de la Fevad, à l’origine de l’organisation du Grand Prix des Favor’i. Au travers de cette interview, il nous dévoile le rôle de ce concours pour le secteur du e-commerce et nous livre son analyse des tendances observées sur cette 15ème édition de la compétition ainsi que sur l’évolution du marché du e-commerce.   

1) Quel est l’objectif de la Fevad derrière la création du concours les Favor’i, et comment a évolué le concours au fil des années ?

Le e-commerce est un secteur qui se développe rapidement, et qui connait une nouvelle accélération depuis le début de la crise sanitaire. Cette dynamique est directement liée à la capacité des acteurs à innover et à améliorer leur offre en permanence. Le rôle de la Fevad est d’accompagner ce mouvement. Cette compétition qui récompense l’excellence et l’innovation constitue un bon moyen de promouvoir et diffuser les meilleures pratiques à l’ensemble du marché. C’est aussi l’occasion, pour tous ceux qui la suivent, de découvrir les dernières tendances dans ce secteur qui évolue en permanence.

L’événement existe depuis 15 ans et continue de reposer sur deux piliers : d’un côté le Prix des Internautes et, de l’autre, celui du Jury. Le Prix des Internautes rend hommage aux millions de Français qui commandent sur le web. Ce sont eux qui évaluent les sites sur lesquels ils ont commandé au cours de l’année écoulée, donc le gagnant est choisi en toute impartialité par les Français. Les critères d’évaluation n’ont quasiment pas changé depuis le début de la compétition et ont été validés par les professionnels. Cela permet aussi aux sites de comparer leurs notes d’une année sur l’autre et de voir les domaines dans lesquels ils ont progressé et à l’inverse ceux où ils ont reculé.  Ensuite, il y a les Prix du Jury qui sont remis par un panel d’experts qui délibèrent sur une sélection de dossiers. Ces prix comprennent le prix du meilleur espoir, décerné à l’issue d’une séance de pitch devant le Grand Jury, le prix de la meilleure innovation auquel s’ajoute, depuis quelques années, le prix éco-responsable.

Une autre grande évolution est le passage à la  télévision. Notre partenariat avec BFM Business nous a permis d’atteindre une audience bien plus large qu’auparavant. L’an dernier plus de 100.000 téléspectateurs et auditeurs ont suivi la cérémonie de remise des prix sur BFM Business. On espère bien établir un nouveau record d’audience cette année.

2) Quelles tendances vous sautent aux yeux cette année?  

D’abord, je retiens le niveau des notes obtenues par les sites cette année, de la part des internautes. Les moyennes augmentent pour toutes les catégories et dans tous les compartiments. Cela explique certainement l’excellente note de satisfaction globale qui était ressortie de l’enquête réalisée en novembre dernier par Médiamétrie.

Du côté du Prix du Jury, les dossiers retenus dans la compétition cette année étaient de très grande qualité. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu à présenter les 3 finalistes dans chaque catégorie, lors de la soirée et non simplement le gagnant. Naturellement je ne vous en dirai pas plus et vous donne rendez-vous le 10 février en live sur BFM Business pour découvrir le choix du Jury, lors de cette soirée où nous vous avons réservé quelques belles surprises.

3) Comment la Fevad voit-elle le marché du e-commerce évoluer ?  

Après une année exceptionnelle en 2020 au cours de laquelle la croissance en ligne de produits a explosé, l’année 2021 a été une phase de consolidation. Le secteur a gardé une dynamique positive et a réussi à cranter la très forte position de l’année 2020. L’année 2021 a aussi vu un rétablissement des services qui avaient été durement touchés en 2020 notamment dans le secteur du tourisme impacté de plein fouet par la crise. Nous sommes confiants dans l’avenir. La croissance devrait se maintenir.  Les habitudes de consommation prises pendant la crise sanitaire vont perdurer. Les efforts et les investissements réalisés par les entreprises dans le e-commerce vont permettre de soutenir la croissance. Enfin, la France a un des meilleurs écosystèmes en termes d’innovation. La French Tech rayonne dans le monde, la France est un des pays qui compte le plus de licornes dont beaucoup dans l’e-commerce. La collaboration entre ces startups et les groupes de retail agit comme un accélérateur de particules. Elle devrait continuer à consolider cette dynamique sur les années à venir. 

À noter également que deux rediffusions, avec des séquences bonus, sont programmées les :

  • Samedi 12 février, 19h
  • Dimanche 13 février à 13h

Zoom sur le Favor’i du Meilleur espoir e-commerce

POURQUOI CE PRIX ?

Ce prix permet de mettre en lumière les nouveaux talents, les nouvelles pépites et acteurs du marché du e-commerce. Il est décerné par un Jury qui examine les dossiers de candidatures déposés par les sites et présélectionnés par un comité d’experts composé d’e- commerçants, d’acteurs du marché et de fonds d’investissement.

À LA CLÉ

Les nominés ainsi que les lauréats récompensés par le Jury de personnalités du e-commerce et de la distribution bénéficient d’un large écho dans le monde du e-commerce et des médias ainsi que de dotations leur permettant de se développer à un moment important de leur aventure.Le lauréat bénéficiera d’une dotation de 50 000 € bruts d’espaces publicitaires bruts sur BFM Business TV et Radio offerts par BFM Business.

CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ

Peuvent concourir au titre de meilleur espoir du e-Commerce, les sites de e-commerce remplissant les conditions suivantes :

• Disposer d’une url propre, avoir sa propre marque en tant que site e-commerce et être domicilié en France.
• Avoir plus d’un an d’existence et moins de 7 ans et avoir réalisé un chiffre d’affaires HT sur le dernier exercice égal ou supérieur à 300 000 euros (GMV pour les plateformes)
• Exercer une activité de e-commerce sur le territoire français
• Employer au moins un salarié
• Le(s) créateur(s) et / ou dirigeant(s) doit (doivent) détenir au moins 50% du capital
• Une société ayant déjà présenté un dossier à l’une des éditions des Favor’i peut concourir de nouveau, dès lors qu’elle n’a pas été lauréate du prix Espoir et qu’elle répond aux prérequis ci-dessus.
• Les dossiers devront être complétés et retournés à la Fevad au plus tard le 20 décembre 2021

          DATES À RETENIR

– Clôture des candidatures : 20 décembre 2021

– Sélection des finalistes par le comité de sélection : du 21 décembre au 31 décembre 2021

– Sélection par le Grand jury des 3 finalistes : 11 janvier 2022

 – Cérémonie de remise des prix : 10 Février 2022 au Studio Gabriel et en direct sur BFM BUSINES

fr_FRFrench