0

Les Favor'i 2022

15ème cérémonie des Favor'i

Découvrez les finalistes du Prix du Jury dans la catégorie Éco-responsable !

Le 10 février prochain, le jury de l’événement Les Favor’i, présidé par Philippe de Chanville, honorera les gagnants de 3 grands prix, dont le Prix Éco-responsable. Un prix qui reflète un enjeu majeur pour l’e-commerce, à l’heure où les consommateurs remettent en question leurs modes de consommation et les considèrent de plus en plus comme un moyen d’agir pour la planète et pour un monde plus inclusif.

Aujourd’hui, 2.356 entreprises dans le monde se sont engagées à réduire leurs émissions carbone avec des objectifs suffisamment ambitieux pour contribuer à l’objectif des Accords de Paris, d’après l’organisation Science-Based Targets qui a pour but d’aider la transition zéro carbone des sociétés. Les entreprises e-commerce sont très attendues sur ces sujets, d’autant que le géant du e-commerce Amazon a fait des promesses ambitieuses pour assurer sa transition zéro carbone. Amazon a déjà investi $2 milliards dans sa transition vers la neutralité carbone qu’ils veulent atteindre d’ici 2040.

Outre la transition carbone, la diversité reste une ambition forte pour les entreprises depuis plusieurs années, et les plateformes web sont un outil incomparable pour rapprocher diverses communautés. Les sociétés embauchent également plus de femmes, de minorités et de personnes en handicap. Par exemple, 50% des employés de la marque Nike sont des minorités, et la société vise 50 % de représentation des femmes dans son effectif mondial en 2025 (CNBC, 2021). Ce type d’initiative n’est pas prêt de s’arrêter d’autant que d’après une étude faite par McKinsey, les entreprises avec un plus grand nombre de femmes au niveau de la direction sont 21 % plus susceptibles de surpasser leurs compétiteurs en chiffre d’affaires.

Ces enjeux se révèlent aussi être de formidables opportunités d’innovation, comme le démontrent nos 5 finalistes. Ne manquez pas l’événement qui sera diffusé en live sur BFMTV ainsi qu’à la radio et sur le digital, pour découvrir le grand gagnant ! 

Les 5 finalistes qui se disputent le prix

Une initiative environnementale qui lutte contre les suremballages

Cdiscount figure parmi les finalistes une seconde fois grâce à son programme “sans suremballage”. Avec 26 millions de visiteurs uniques par mois, Cdiscount expédie près de 25 millions de colis annuellement, donc trouver une solution pour diminuer les emballages a toujours été un enjeu majeur. Les démarches déjà mises en place: des cartons en matériaux recyclés, une réduction dans la consommation de carton et des solutions d’emballage réutilisables.

La dernière initiative de non-suremballage date de 2019. Elle permet aux clients de recevoir leurs colis sans suremballage. La case “non-suremballage” est cochée par défaut (le client peut recevoir un suremballage s’il le souhaite). 98% des clients choisissent cette option, ce qui montre la popularité de cette solution. Grâce aux clients qui gardent l’option sans suremballage, plus de 500.000 ont été économisés annuellement, ce qui représente 150 tonnes de carton évitées.

la start-up qui vise à créer des liens intergénérationnels grâce à la cohabitation

Fondée en 2019 à Paris, la startup Colette Club réinvente la cohabitation intergénérationnelle: la plateforme connecte des étudiants aux seniors qui ont des chambres disponibles chez eux. Le but est de rentabiliser les chambres vides dans les appartements des seniors tout en donnant accès à une chambre de qualité à prix abordable à des étudiants et jeunes actifs. En plus de cet aspect pratique et économique, la startup souhaite créer des liens de solidarité entre les jeunes et les seniors afin d’encourager davantage la cohabitation intergénérationnelle.

La communauté Colette compte déjà 350 hôtes et 400 chambres disponibles à Paris et en région parisienne. En 2022, la startup souhaite étendre ses activités à d’autres villes françaises qui comptent beaucoup de seniors et d’étudiants qui seraient intéressés par cette initiative.  

Offre d’emplois et de formations pour les personnes en situation de handicap mental ou cognitif

Cafe Joyeux est une société de cafés-restaurants qui a la particularité d’employer et de former des personnes en situation de handicap mental ou cognitif. Le premier Café Joyeux a ouvert ses portes en décembre 2017 à Rennes et depuis 5 autres ont ouvert à Paris, Bordeaux et Lisbonne. En 4 ans d’existence, Café Joyeux a reçu 800 demandes d’ouvertures !

Afin de financer l’ouverture des cafés, une marque de café en grain a été lancée à destination des particuliers et des entreprises. Ces ventes se font sur le site internet de la société qui est à la fois le site institutionnel du projet et le site e-commerce. En 2022, la société souhaite ouvrir 6 nouveaux cafés et dans les années à venir, elle en ouvrira davantage à l’international.  

Une initiative innovante de re-commerce C2B

Veepee, anciennement vente-privee.com, est un site web de ventes événementielles qui existe depuis 2001. En décembre 2020, la société a lancé l’initiative Re-cycle: une vente événementielle inversée. Grâce à un système de collecte, Re-cycle permet aux clients de vendre des vêtements et chaussures qu’ils n’utilisent plus contre des bons d’achat; c’est un système C2B. Veepee va réparer les pièces en bon état afin de les revendre, recycler les pièces trop abîmées et faire des dons à des associations. 

Cette initiative est au cœur de l’économie circulaire et permet à tous les clients et partenaires de s’engager vers une démarche éco-responsable. Depuis son lancement, 100.000 produits ont été collectés en 10 mois, 2/3 des produits récupérés ont pu être mis en vente et 25 tonnes de vêtements et chaussures ont été récupérés au total.

Des points de relais chez particuliers afin de diminuer l’impact environnementale des déplacements

Cdiscount est le leader français du e-commerce avec un volume de chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2020. Annuellement, environ 25 millions de colis sont envoyés aux clients. L’entreprise a formé un partenariat avec Welco, une startup lyonnaise qui propose un réseau de 30.000 points relais chez des particuliers (des Welkers). La startup permet aux particuliers de trouver un point de relai proche de leur domicile, ce qui permet aux clients de diminuer leurs déplacements, et donc diminuer leur impact sur l’environnement.

Les premiers tests ont été menés à Lyon en septembre dernier en partenariat avec les transporteurs Mondial Relay et Relais colis. Via ces tests, 300 colis ont été récupérés chez 30 relais particuliers différents. La note de ce service a été de 4,5/5. Cdiscount souhaite étendre cette initiative dans le reste de la France et même à l’international.

3 questions à Philippe Laulanie, Directeur Général de CB

Philippe Laulanie est le Directeur Général de CB, et membre du jury de la 15ème édition du Grand Prix Les Favor’i, diffusée le 10 février prochain sur BFMTV. Au travers de cette entrevue, Philippe nous fait part de l’importance de l’e-commerce pour CB: “le e-commerce 2021, c’est en nombre, plus de 2 milliards de transactions CB et en montant, plus de 100 milliards d’€”, et de sa vision pour l’évolution du e-commerce vers toujours plus d’omnicanalité mais aussi plus d’humain. 

1. Pourquoi êtes-vous partenaire de la Fevad et de l’événement des Favor’i?

Le commerce en général et le e-commerce en particulier sont depuis toujours des partenaires de prédilection de CB. Ils sont intégrés et participent via leurs fédérations professionnelles à nos instances de travail et de prospective chez CB. Nous sommes fiers que le paiement par carte et maintenant par mobile contribue à son niveau à l’essor du e-commerce par sa facilité d’usage mais aussi de sécurisation des transactions.

Concernant notre relation avec la FEVAD, elle est aussi historique. CB a accompagné depuis sa création le développement de la vente à distance et du commerce électronique. La carte CB est devenue très rapidement le moyen de paiement préféré en France pour les paiements en ligne.

Aujourd’hui, le commerce est de plus en plus omnicanal : notre conviction historique est que physique et digital sont complémentaires et doivent naturellement s’interfacer pour que le commerce devienne phygital.

La COVID a d’ailleurs accéléré cette tendance : un grand nombre de nos concitoyens ont pour la première fois acheté sur internet pendant la crise sanitaire. De nombreux commerçants de

proximité se sont convertis au «click and collect», terme qui a fait son entrée dans le dictionnaire cette année, pour limiter les impacts des fermetures pendant les périodes de confinement ou de couvre-feu. Je suis persuadé que cette relation entre le commerce physique et à distance va continuer à s’intensifier.

Le partenariat avec le Grand Prix des Favor’i était pour CB une évidence : valoriser les sites e-commerce les plus prometteurs, les plus innovants, les plus inclusifs et socialement responsables est cohérent avec l’ADN de CB incubateur d’innovation et d’inclusion sociale et territoriale depuis sa création en 1984. CB est une entreprise citoyenne. Contribuer à rendre le paiement et le commerce plus responsables s’inscrit dans notre feuille de route et c’est pourquoi, nous sommes très attachés à participer à mettre à l’honneur au travers de cet évènement les démarches éco-responsables développées par les sites e-commerce français.3

2. Quelle est l’importance de l’e-commerce dans le total des transactions CB ? Pensez-vous que ces transactions continueront d’augmenter ? Si oui, pourquoi ?

La carte CB s’est imposée très rapidement comme le moyen de paiement le plus utilisé pour les achats en ligne en France à la fois pour sa praticité et sa sécurité. En 2010, les transactions CB en e-commerce représentaient environ 2,5% du total des transactions CB. En 2021, elles pèsent plus de 15% sur un total d’environ 13 milliards d’opérations. En chiffres-clés, le e.commerce 2021 c’est en nombre, plus de 2 milliards de transactions CB et en montant, plus de 100 milliards d’€. La croissance des paiements CB en ligne a accompagné très naturellement la croissance du e-commerce dans le commerce de détail français. Cette croissance des paiements CB va sans nul doute se poursuivre au rythme du développement du e-commerce mais il sera de plus en plus difficile de faire la distinction entre paiement en ligne et paiement en magasin. Un paiement associé à un click and collect peut être un paiement en ligne si le paiement est réalisé à la commande ou un paiement «physique» si le paiement est réalisé au retrait du bien. Un paiement via un wallet en magasin peut être un paiement digital bien que l’achat soit réalisé dans un commerce. Avec le développement du phygital, les frontières vont s’estomper entre paiement/achat e-commerce et paiement/achat dans le monde physique. Au centre de ces nouveaux parcours-clients devront demeurer la confiance, la sécurité des transactions et l’intégrité des données. CB avec la FEVAD sont au cœur de cet enjeu à travers notamment la mise en œuvre des nouvelles règles d’authentification forte de la DSP2 et la solution FAST’R by CB.

3. Pourquoi êtes-vous partenaire de la Fevad et de l’événement des Favor’i?Comment voyez-vous l’e-commerce évoluer dans les mois à venir ?

En continuant à s’appuyer sur la sécurité, la confiance et sa croissance, le futur du e-commerce est assuré.

L’omnicanalité est devenue un must have pour le commerce quelle que soit la taille. Aujourd’hui les marques et les enseignes se déploient au-delà du web sur tous les médias et notamment les réseaux sociaux.  Des nouveaux modes de consommation vont se développer avec notamment l’intégration, dans les parcours clients, de nouveaux équipements comme les objets connectés par exemple.

Mais au-delà de ces évolutions et innovations technologiques, un des grands enjeux de demain sera d’intégrer plus d’humain dans ces nouveaux modèles et parcours phygitaux.

Qui sera le grand gagnant du Prix du Jury dans la catégorie Innovation e-commerce ?

Découvrez les finalistes du Prix du Jury dans la catégorie Innovation !

Ce prix prestigieux dans le paysage e-commerce français sera décerné par le jury du concours, prédié par Philippe de Chanville, fondateur et co-PDG de ManoMano (découvrez le reste des membres du jury dans cet article). Ce 11 janvier, les membres du jury ont sélectionné trois finalistes, dont le grand gagnant. Les résultats seront annoncés le 10 février en live pendant l’événement retransmis sur BFM Business.
Au travers des finalistes, plusieurs tendances clés sautent aux yeux, en particulier les innovations en termes d’expérience client, d’omnicanalité, de RSE et de nouveaux modes de consommation.

Les 5 sites en compétition pour le prix de la meilleure innovation sont :

Decathlon et Lizee : service de location pour un service moins cher et plus durable

Decathlon a lancé un nouveau service en partenariat avec la startup Lizee, lauréate du concours de la Fevad Start Me up de l’an dernier, qui offre une meilleure accessibilité à ses produits de camping tout en garantissant leur durabilité. La société a remarqué que le marché du camping est en pleine expansion: ils produisent et vendent toujours plus de tentes. En revanche, ces tentes sont seulement utilisées une dizaine de jours par an. Decathlon a trouvé une solution : au lieu d’acheter le matériel de camping, les clients peuvent louer les tentes (à moindre prix par rapport au prix d’achat). Le service a été testé en avril 2020 et ensuite mis à disposition partout en France en mai 2021. La société souhaite continuer ce service en France en 2022 et le dupliquer en Belgique ainsi que dans d’autres pays dans les années à venir.

Delipop et Carrefour : Nouveau service de livraison et collecte de courses

Afin de garantir une meilleure expérience client lors de la récupération de courses, l’enseigne de supermarchés Carrefour a formé un partenariat avec Delipop, un réseau automatisé de points de retrait. Le client peut désormais faire ses courses en ligne et les récupèrer à un point Delipop à l’heure qu’il souhaite, les points de retrait étant ouverts 24h/24 et 7j/7. Ce système a été mis en place en juin 2021; le premier Delipop a Paris a reçu une note de 4,94/5 par les clients durant le premier mois d’utilisation. 

Delipop relève plusieurs défis grâce au partenariat avec Carrefour: l’automatisation des points de collecte, la suppression du dernier kilomètre de livraison, la consolidation des flux et l’accessibilité du client augmente. Ces initiatives réduisent le prix des livraisons, réduisent le nombre de véhicules de livraison en marche et encore plus de clients sont pris en charge. De plus, le côté durable ne peut être ignoré: avec Delipop, Carrefour utilise 10 fois moins de camions que la livraison traditionnelle.

Fnac Darty : Service de visioconférence pour rapprocher les vendeurs et les acheteurs en ligne

A cause de la crise sanitaire, la majorité des clients de Fnac Darty préfèrent acheter en ligne et se faire livrer chez eux. Avec ce nouvel usage, le vendeur est presque absent car il n’a presque aucun contact avec le client. Fnac Darty a décidé de changer cela. 

Afin de garder le contact entre le vendeur et le client, même pour les achats e-commerce, Fnac Darty a mis en place un système de visioconférence. Quand le client a une question, il peut appeler un vendeur qui se trouve en magasin pour le conseiller et garder cette relation client-vendeur qui a disparu ces derniers mois. Aujourd’hui, quand un client veut acheter un produit électroménager, culturel ou technologique il peut être conseillé comme s’il achetait en magasin.

Franprix & Ulty: mise en place d’une nouvelle plateforme  de gestion de commandes e-commerce provenant des canaux de ventes en ligne complémentaires

Détenue par le groupe Casino, Franprix est une enseigne française de supermarchés. Avec 872 magasins en France et un chiffre d’affaires de 1,8 milliards d’euros en 2021, Franprix a conclu un partenariat avec l’entreprise Ulty, une société spécialisée dans le développement de solutions innovantes pour l’e-commerce. Grâce à ce partenariat, une nouvelle plateforme de gestion de commandes e-commerce a été mise en place en novembre 2021. Cette plateforme gère les commandes venant de canaux en ligne complémentaires tels que Deliveroo et Uber Eats. Depuis son lancement, le taux de commandes avec des produits non disponibles est plus faible

Gorillas : Service de livraison ultra-rapide

Gorillas est une startup berlinoise de livraison rapide pour les produits de première nécessité qui s’est installée en France en avril 2021. La startup se différencie des autres sociétés de livraison rapide car elle emploie ses livreurs en CDI. Aujourd’hui, elle compte 12.000 employés dans le monde dont 900 en France.

Gorillas innove surtout dans la manière dont la startup traite ses employés en leur proposant des conditions de travail stables et non précaires. Chaque salarié est rattaché à un magasin qui dessert un certain quartier pour favoriser la proximité avec leur lieu d’habitation afin d’imposer des conditions de travail moins contraignantes. De plus, les heures de travail sont raisonnables: 40 heures par mois avec des horaires de 7h – 15h ou 15h – 00h. En traitant ses employés de cette manière, la startup réussit à améliorer l’expérience client des consommateurs: les salariés sont mieux traités donc ils prennent leur mission plus au sérieux.

Coup d’envoi de la 15ème édition des Favor’i, qui se clôturera par la cérémonie de remise de prix le 10 février

Les Favor’i vous donnent rendez-vous cette année encore pour célébrer ensemble les meilleurs e-commerçants français, lors d’une cérémonie de remise des prix qui se tiendra le 10 février prochain. 

Tout au long de la crise sanitaire le e-commerce a permis à des millions de français de continuer à consommer se protégeant et en protégeant les autres. Face à cette accélération de la demande, les commerçants français ont dû faire preuve d’encore plus d’innovation et d’agilité en 2021 pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Cette course à l’excellence a permis au secteur de se développer, tout en améliorant l’expérience client sur internet. 

Grâce au vote des Internautes et à la sélection du Grand Jury composé de professionnels du e-commerce reconnus, le Grand Prix Favor’i e-commerce  leur fera honneur et récompensera leurs innovations, mais aussi leur impact environnemental et leur impact sociétal. C’est un des critères de sélection qui tient à cœur au Président du Jury de cette année, Philippe de Chanville, fondateur et co-PDG du site de bricolage ManoMano en hypercroissance depuis sa création en 2013.

Voici les Prix qui seront attribués lors de la cérémonie du Grand Prix  Favor’i e-commerce 2022 :

Les Prix des internautes : les favoris du public

Qui mieux que les cyber-acheteurs pour désigner le meilleur site dans chaque catégorie ainsi que le meilleur site de l’année ? Les prix des internautes sont décernés sur la base d’un sondage exclusif réalisé par Médiamétrie.

Les Prix du Jury : prix de l’innovation, éco-responsabilité et meilleur espoir

Cette année, le jury est présidé Philippe de Chanville, fondateur et co-PDG du site de bricolage ManoMano. Le rôle sociétal de l’entreprise, la bienveillance et l’épanouissement des salariés sont au cœur de leur succès et il souhaite en faire un facteur clé de décision pour sélectionner les lauréats de cette 15ème édition.

« Au-delà du caractère innovant des projets, j’accorderai, en tant que président du jury 2022, une attention particulière aux valeurs et à l’impact sociétal qu’ont les entreprises dans leurs écosystèmes. Placer l’humain, dans toute sa diversité de profils et parcours, au cœur des enjeux du e-commerce et du numérique est un défi majeur pour nos entreprises. Avec Christian Raisson, c’est ce que nous employons à faire depuis le 1er jour de l’aventure ManoMano».

L’aventure ManoMano a commencé en 2013 et a connu une hypercroissance au cours des dernières années, avec une valorisation à plus de 2 milliards d’euros et  une présence qui s’est étendue à 6 pays en seulement 4 ans. ManoMano était d’ailleurs lauréat du Meilleur Espoir des Favor’i en 2016! 

Les autres membres du jury se composent d’autres acteurs clés du paysage e-commerce français :

  • Francis Barel, Directeur France de l’expert du paiement en ligne Paypal
  • Clémence Delestre, DG de Croquetteland, l’animalerie en ligne engagée
  • Marie Even, DG adjointe de la société e-commerce com
  • Jean-Yves Gras, DG de l’expert français de la livraison, La Poste et Colissimo
  • Jessica Ifker-Delpirou, DG de la banque en ligne experte du crédit lancée par les caisses régionales du Crédit agricolecom
  • Philippe Laulanie, DG du système de paiement français par carte et mobile Cartes Bancaires
  • Anne Pruvot, DG desncf, leader des sites e-commerce tourisme et voyages en France
  • Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad,
  • François Momboisse, Président de la Fevad
  • Frédéric Simottel, Editorialiste de BFM Business

Ensemble, ils sélectionneront les lauréats dans 3 catégories:  Innovation, Eco-responsable et Meilleur espoir.

Le compte à rebours a commencé !

Les prochaines étapes :

  • 21-31 décembre: sélection des finalistes par le comité de sélection
  • 11 janvier: sélection par le Grand jury des 3 finalistes
  • 10 février: cérémonie de remise des prix diffusée en live sur BFM (en radio, télé et digital)
fr_FRFrench