0

Les Favor'i 2023

16ème cérémonie des Favor'i

3 questions à Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad

Marc Lolivier est le Délégué Général de la Fevad, à l’origine de l’organisation du Grand Prix des Favor’i. Au travers de cette interview, il nous dévoile le rôle de ce concours pour le secteur du e-commerce et nous livre son analyse des tendances observées sur cette 15ème édition de la compétition ainsi que sur l’évolution du marché du e-commerce.   

1) Quel est l’objectif de la Fevad derrière la création du concours les Favor’i, et comment a évolué le concours au fil des années ?

Le e-commerce est un secteur qui se développe rapidement, et qui connait une nouvelle accélération depuis le début de la crise sanitaire. Cette dynamique est directement liée à la capacité des acteurs à innover et à améliorer leur offre en permanence. Le rôle de la Fevad est d’accompagner ce mouvement. Cette compétition qui récompense l’excellence et l’innovation constitue un bon moyen de promouvoir et diffuser les meilleures pratiques à l’ensemble du marché. C’est aussi l’occasion, pour tous ceux qui la suivent, de découvrir les dernières tendances dans ce secteur qui évolue en permanence.

L’événement existe depuis 15 ans et continue de reposer sur deux piliers : d’un côté le Prix des Internautes et, de l’autre, celui du Jury. Le Prix des Internautes rend hommage aux millions de Français qui commandent sur le web. Ce sont eux qui évaluent les sites sur lesquels ils ont commandé au cours de l’année écoulée, donc le gagnant est choisi en toute impartialité par les Français. Les critères d’évaluation n’ont quasiment pas changé depuis le début de la compétition et ont été validés par les professionnels. Cela permet aussi aux sites de comparer leurs notes d’une année sur l’autre et de voir les domaines dans lesquels ils ont progressé et à l’inverse ceux où ils ont reculé.  Ensuite, il y a les Prix du Jury qui sont remis par un panel d’experts qui délibèrent sur une sélection de dossiers. Ces prix comprennent le prix du meilleur espoir, décerné à l’issue d’une séance de pitch devant le Grand Jury, le prix de la meilleure innovation auquel s’ajoute, depuis quelques années, le prix éco-responsable.

Une autre grande évolution est le passage à la  télévision. Notre partenariat avec BFM Business nous a permis d’atteindre une audience bien plus large qu’auparavant. L’an dernier plus de 100.000 téléspectateurs et auditeurs ont suivi la cérémonie de remise des prix sur BFM Business. On espère bien établir un nouveau record d’audience cette année.

2) Quelles tendances vous sautent aux yeux cette année?  

D’abord, je retiens le niveau des notes obtenues par les sites cette année, de la part des internautes. Les moyennes augmentent pour toutes les catégories et dans tous les compartiments. Cela explique certainement l’excellente note de satisfaction globale qui était ressortie de l’enquête réalisée en novembre dernier par Médiamétrie.

Du côté du Prix du Jury, les dossiers retenus dans la compétition cette année étaient de très grande qualité. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu à présenter les 3 finalistes dans chaque catégorie, lors de la soirée et non simplement le gagnant. Naturellement je ne vous en dirai pas plus et vous donne rendez-vous le 10 février en live sur BFM Business pour découvrir le choix du Jury, lors de cette soirée où nous vous avons réservé quelques belles surprises.

3) Comment la Fevad voit-elle le marché du e-commerce évoluer ?  

Après une année exceptionnelle en 2020 au cours de laquelle la croissance en ligne de produits a explosé, l’année 2021 a été une phase de consolidation. Le secteur a gardé une dynamique positive et a réussi à cranter la très forte position de l’année 2020. L’année 2021 a aussi vu un rétablissement des services qui avaient été durement touchés en 2020 notamment dans le secteur du tourisme impacté de plein fouet par la crise. Nous sommes confiants dans l’avenir. La croissance devrait se maintenir.  Les habitudes de consommation prises pendant la crise sanitaire vont perdurer. Les efforts et les investissements réalisés par les entreprises dans le e-commerce vont permettre de soutenir la croissance. Enfin, la France a un des meilleurs écosystèmes en termes d’innovation. La French Tech rayonne dans le monde, la France est un des pays qui compte le plus de licornes dont beaucoup dans l’e-commerce. La collaboration entre ces startups et les groupes de retail agit comme un accélérateur de particules. Elle devrait continuer à consolider cette dynamique sur les années à venir. 

À noter également que deux rediffusions, avec des séquences bonus, sont programmées les :

  • Samedi 12 février, 19h
  • Dimanche 13 février à 13h

3 questions à Francis Barel, Directeur Paypal France

Francis Barel est le Directeur de Paypal France ainsi que membre du jury de la 15ème édition du Grand Prix Les Favor’i de la Fevad, à ne pas manquer le 10 février prochain sur BFM Business.

A cette occasion, Francis a accepté de répondre à quelques questions pour la Fevad. Il souligne l’importance des paiements numériques et du e-commerce dans un monde post-pandémique et évoque l’ambition de Super App du groupe, avec leur Digital Wallet.

1) Pourquoi êtes-vous partenaire de la Fevad et de l’événement des Favor’i ?

La Fevad est un partenaire clé pour PayPal depuis toujours, c’est la 1ère association e-Commerce en France qui accompagne le développement éthique et durable du commerce électronique et dont les valeurs rejoignent celles de PayPal. Aujourd’hui, l’e-commerce est en pleine ébullition, une tendance devenue un véritable mode de consommation quasi-généralisé. Avec une numérisation de notre société toujours plus forte, les consommateurs mais aussi les marchands changent leurs habitudes, ils s’adaptent, ils évoluent. Les entreprises qui les accompagnent aussi : PayPal se veut non seulement aux côtés de ses utilisateurs, offrant les solutions adéquates, mais aussi aux avant-postes de cette formidable (r)évolution que nous vivons.

La nuit des Favor’i, c’est la cristallisation de cette folle aventure du retail numérique et la mise en avant de l’innovation bouillante de cet écosystème. Véritable levier de la reprise, l’e-commerce permet aux entreprises françaises de se développer, qu’elles soient des PME, des TPE, ou des grands groupes, ou d’accélérer leur croissance en France et à l’étranger. Pour les consommateurs, l’e-commerce c’est la promesse d’un service d’excellence, d’une expérience client optimisée, de la multiplication des choix, et de la transparence sur les différentes options disponibles. Ainsi, avec la Fevad, nous souhaitons contribuer encore davantage au développement de l’e-commerce en France, et cet événement est un tremplin hors-pair pour réaliser cette ambition.

2) PayPal est en route pour devenir la première SuperApp en Occident, comment avez-vous réussi à faire adopter ce modèle à vos clients ? Quelles étapes restent à compléter pour que PayPal ait la même ampleur que Wechat par exemple ? 

Depuis plus de 20 ans, PayPal est un partenaire de paiement de confiance pour ses clients à travers l’Europe. PayPal est avant tout une plateforme complète de moyens de paiement. Nous réinventons les services financiers avec notre plateforme ouverte, agnostique permettant aux utilisateurs d’envoyer et de gérer leur argent, de payer et d’être payé de manière simple, rapide et sécurisée.

Aujourd’hui, nous offrons une solution cross-border aux 32 millions d’e-commerçants dans le monde qui utilisent notre plateforme et qui ont ainsi l’opportunité de vendre à l’international, à nos 416 millions d’utilisateurs actifs. PayPal en France c’est plus de 13 millions d’utilisateurs actifs (versus 10 millions en 2019), et plus de 113 millions d’utilisateurs actifs et de marchands en Europe. Nous pensons que ces tendances qui s’accélèrent, combinées à l’augmentation rapide des capacités de notre plateforme, tant chez nos consommateurs que chez nos marchands, feront passer notre base d’utilisateurs à 750 millions de comptes actifs d’ici 2025.

PayPal revêt donc un rôle de premier plan dans la facilitation des paiements, les services financiers et le commerce, et nous exécutons nos plans avec urgence afin de répondre aux besoins croissants de nos clients dans ce monde de plus en plus numérique. Pour répondre à cette ambition, notre Digital Wallet, intégrant l’IA et le machine learning développés par PayPal, crée une expérience améliorée et adaptée à chaque client, une application unique, personnalisée tout en un réunissant nos solutions comme le paiement en 4X sans frais, le paiement par QR Code, les options pour recevoir et envoyer de l’argent à ses proches ou encore le soutient aux causes et organisations caritatives.

3) Comment voyez-vous l’e-commerce évoluer dans les mois à venir ?

La pandémie que nous traversons actuellement a créé un contexte favorable pour l’e-commerce qui a gagné entre 3 et 5 ans de maturité en l’espace de quelques mois. Beaucoup de petits commerces et de marchands ont adopté l’e-commerce afin de maintenir leur activité et augmenter leurs ventes. Selon la Fevad, le secteur du e-commerce (produits et services) a généré 112 milliards d’euros en 2020, en hausse de 8,5% sur un an. Notons toutefois la situation contrastée entre les secteurs des biens et celui des services comme le voyage et les services à domicile.

Au début de la pandémie, les consommateurs confinés n’avaient d’autre choix que de faire tous leurs achats en ligne. Aujourd’hui, la grande majorité des consommateurs déclarent que, une fois la pandémie passée, ils continueront à faire leurs achats en ligne tout simplement parce que c’est plus pratique, plus facile et que cela leur fait gagner du temps. Les détaillants s’adaptent rapidement à ce nouveau paysage, en modifiant leur stratégie pour encourager les consommateurs à se rendre dans leurs magasins via le click & collect, et optimiser la livraison à domicile.

Les paiements numériques sont passés du statut « d’accessoire » à celui de « service essentiel », et PayPal joue un rôle clé dans cette transformation aspirant à devenir une application quotidienne pour les consommateurs et à fournir un ensemble complet de produits et services aux entreprises pour façonner l’avenir de la nouvelle économie numérique. Nous pouvons désormais envisager un avenir où les transactions sont effectuées en quelques secondes, et non en quelques jours, et ce à moindre coûts car notre mission reste avant tout de rendre accessible les services financiers à tous.

3 questions à Nathan Labat, Cofondateur et dirigeant du site e-commerce bio La Fourche

Nathan Labat est le cofondateur et dirigeant de La Fourche, une plateforme e-commerce bio qui a remporté le prix Espoir du concours de la Fevad Les Favor’i l’année dernière. Au travers de cette interview, Nathan revient sur sa distinction de l’an passé, le futur de son business et sa vision sur l’e-commerce de demain, qui devra être éco-responsable pour espérer survivre : “la prise en compte des enjeux écologiques ne sera plus simplement un facteur de différenciation mais sera décisive économiquement dans les stratégies d’entreprise”. 

1) Vous avez gagné le prix Espoir du concours Les Favor’i l’année dernière, comment est-ce que cette distinction vous a aidé à développer votre business ?

L’année 2021 a été une année charnière pour nous ! Nous avons fêté notre troisième anniversaire en juin 2021 et comptons aujourd’hui plus de 50 000 adhérents. Nous avons également investi une nouvelle plateforme logistique en Ile-de-France, six fois plus grande que la précédente ! Gagner le trophée jeune pousse a été un fantastique coup de boost, tant en termes de visibilité que de rencontres professionnelles qui nous ont permis d’accroître davantage notre développement.

2) Quelle est la vision pour les prochaines années pour La Fourche ? Dans quelles directions se dirige votre business ?

Nous voulons devenir la référence de la consommation positive en Europe. Entre le lancement de la livraison zéro-déchet, l’ajout d’un rayon anti-gaspi, le lancement de la consigne de bocaux en verre, nous sommes toujours en recherche de nouveaux projets pour démocratiser la consommation responsable. Nous allons également poursuivre la co-création de produits avec nos adhérents, qui sont véritablement au cœur de notre entreprise.

3) Comment voyez-vous l’e-commerce évoluer dans les mois à venir ?

Nous croyons profondément que l’e-commerce doit être un moteur pour lutter contre le changement climatique et ne doit pas se contenter de suivre ou d’accompagner les changements de consommation. Les lignes bougent, tant mieux, il faut aller encore plus loin ! Dans les mois et les années à venir, la prise en compte des enjeux écologiques ne sera plus simplement un facteur de différenciation mais sera décisive économiquement dans les stratégies d’entreprise comme les nôtres.

Découvrez les finalistes du Prix du Jury dans la catégorie Espoir !

Les nouveaux acteurs du e-commerce doivent rivaliser d’ingéniosité pour espérer se faire une place sur un marché déjà très compétitif. Le prix du Meilleur Espoir du e-commerce, c’est une manière de récompenser l’audace et la créativité de ces jeunes disrupteurs. L’an dernier, c’est le magasin bio en ligne La Fourche qui avait remporté la médaille d’or, suivi par la première couche-culotte écoresponsable en abonnement Les Petits Culottés et de la plateforme d’électroménager durable Ma Garantie 5 ans. Le cofondateur et dirigeant de La Fourche, Nathan Labat, fait le point dans cette interview pour la Fevad sur ce que lui a apporté ce prix et l’évolution de sa start-up depuis l’an dernier.

Alors que le palmarès de l’an dernier reflétait une tendance très claire vers l’éco-responsabilité, cette tendance continue en 2022 avec dans les finalistes la plateforme de seconde main pour enfants Il Était Plusieurs Fois ou le spécialiste des voyages pour personnes handicapées Mobee Travel. La liste des finalistes de cette année met aussi à l’honneur le social commerce avec The Bradery, et des modèles d’e-commerce de proximité, comme Chronovet pour acheter de l’alimentation pour son animal de compagnie via son vétérinaire, ou Pharmazon pour acheter des médicaments via sa pharmacie de proximité.

Découvrez ici les 5 finalistes du Prix du Jury dans la catégorie Espoir, et suivez la remise des prix sur BFMTV le 10 février pour connaître le grand gagnant.

Les 5 finalistes qui se disputent le prix du Meilleur Espoir :

Le site e-commerce pour les vétérinaires

En 2015, le site internet Chronovet a été créé par plusieurs vétérinaires praticiens indépendants. Chronovet ne vend que des produits vétérinaires et de l’alimentation pour les animaux de compagnie. Les marques les plus réputées sont mises en avant sur la marketplace et il y a un large choix : produits pour chats, chiens, rongeurs, lapins, furets, oiseaux, reptiles et chevaux.

Un des points forts du site est le prix. Les clients des vétérinaires achetaient l’alimentation pour leur animal de compagnie sur des sites pure players. Grâce à Chrononet, le vétérinaire propose de l’alimentation 30 % moins cher à ses clients. Le vétérinaire conserve donc ses clients tout en gagnant une marge et le client bénéficie d’un prix intéressant. La livraison des produits est très rapide : entre 24 et 48 heures car les centrales vétérinaires partenaires ont des entrepôts près des cliniques qui commandent chez Chronovet. De plus, le vétérinaire peut s’abonner au service afin de recevoir sa commande à la fréquence qu’il souhaite. Ce service est disponible en France et en Belgique.

Une plateforme e-commerce de vêtements de seconde main

La marketplace Il Était Plusieurs Fois a été créée en 2016. C’est un site qui propose des vêtements pour enfants de la naissance à l’adolescence, issus du re-commerce. Il y a beaucoup de concurrents dans ce marché tels que Vinted et LeBonCoin, mais Il Était Plusieurs Fois est la seule marketplace à s’être spécialisée dans l’univers enfant.

Aujourd’hui, le site a réussi a développé son processus de traitement interne : en moins de 3 minutes ils sont capables de trier, repasser, photographier, mettre en ligne et stocker ! Leur stratégie repose surtout sur le sourcing des produits. Leur taux de vente des articles sources est de 97 % et 70 % des produits sont vendus en moins de 10 jours. La marque souhaite se développer davantage via son réseau d’ambassadrices et via le B2B (ils opèrent déjà un site en marque blanche pour l’une des références françaises sur le marché du textile enfant). De plus, une application mobile et l’accès aux marchés internationaux sont des développements que la marque envisage dans le futur.

Le spécialiste en séjours pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap

Grâce à Mobee Travel, les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap peuvent organiser des vacances et séjours. Le site permet des voyages accessibles à tous et s’engage à être éco-responsable : pour chaque réservation, ils plantent un arbre.

Depuis 2018 ce site a adapté son service client avec un accompagnement personnalisé ainsi qu’un service de prestations d’aide médicale et de matériel médical pendant le séjour. Aujourd’hui, ils labellisent plus de 30 000 hébergements. Une partie de leur stratégie de développement est d’accroître l’offre hébergement par la labellisation. De plus, le site a initié une activité de Tour Operating pour que les agences de voyages puissent proposer ce service à leurs clients. Enfin, Mobee Travel souhaite s’étendre à l’international dans les années à venir.

Le site e-commerce pour les pharmaciens

Pharmazon est une marketplace créée en 2015 dédiée aux pharmaciens. La plateforme est une centrale d’achats de tous les produits non remboursables que les pharmaciens vendent en magasin. Ce concept a fonctionné très rapidement pour trois raisons : l’interface B2B est proche du e-commerce traditionnel car le pharmacien se comporte comme un acheteur, beaucoup de laboratoires sont référencés donc le choix est large (10 000 références) et l’innovation car ce marché a été réveillé par ce nouveau mode de distribution.

Pharmazon a connu une évolution importante en septembre 2021 en ouvrant le site aux particuliers. Aujourd’hui, le site est devenu un site e-commerce accessible par tous. Le particulier peut commander son produit via la marketplace, choisir sa pharmacie et aller récupérer sa commande. La pharmacie commande les produits demandés par les particuliers sur la plateforme B2B et attend que le client vienne les chercher.

La marketplace de ventes privées pour les jeunes

The Bradery est un site e-commerce créé en 2018 qui organise des ventes privées. L’équipe de The Bradery choisit les “plus belles marques” à destination des jeunes. Le site ne produit pas de vêtements mais les fait connaître auprès de sa communauté. Certains de leurs concurrents sont Veepee et Vinted.

Une des particularités de The Bradery est qu’ils n’ont pas de base client mais une communauté avec laquelle ils co-construisent la marque. La marque a été créée sur Shopify sans technologie interne, ils dépendent complètement du géant e-commerce. En 2021, The Bradery s’est étendu à l’international, avec Barcelone et Amsterdam. 

fr_FRFrench